Buddha et modernité

3 choses qui m’ont choqué en Thaïlande !

Nous voilà rendu en Thaïlande. Nous avons décidé de changer un peu d’air pour nos vacances, et nous nous sommes donc décidés pour Bangkok et Pattaya. Et là, c’est un choc ! Dans le bon sens du terme, mais un choc quand même. Je comprends maintenant un peu mieux pourquoi tant de gens vantent tant les mérites de la Thaïlande.

 Thaïlande : modernité et ancienneté

Dès notre sortie du métro, deux choses m’ont frappé.

Thaïlande : moderne et ancien

Thaïlande : moderne et ancien

D’un côté, il y avait ces bâtiments modernes, ces gratte-ciels. Habitant à la Réunion, je n’ai pas pour habitude de voir ce genre de building. Donc, première surprise, agréable, pour les yeux. J’aime le moderne. Et, tout en regardant ces grandes tours, une chose me gêne ah oui, c’est cet amas de câbles électriques sur le poteau juste devant moi ! Appelez-moi un agent EDF, et il fera une syncope ! Sans rire, vous avez vu un peu la photo ? On se croirait au début du réseau électrique. Et pourtant, nous sommes en Thaïlande, un pays bel et bien développé. En fait, c’est juste leur système qui est comme ça, et qui fonctionne très bien ! Vous savez le meilleur : ils ont aussi l’internet très haut débit et la 4G en plus ! Encore mieux qu’à la Réunion ! Si si ! 

Le métro en Thaïlande : une belle leçon de savoir-vivre !

Qui ne connait pas le métro à Paris ? Vous ? Alors vous êtes chanceux !

Pour l’avoir testé à plusieurs reprises, le métro parisien est un enfer pour le provincial venu de loin et qui a besoin de traverser Paris pour changer de gare ferroviaire. Entre les 16 lignes où il faut apprendre à se repérer, les stations plus sales les unes que les autres, les Parisiens bien souvent malpolis et qui vous écrasent contre la porte pour sortir alors que le métro est encore en mouvement en train d’entrer dans la station Il y a aussi ceux qui vous bousculent pour rentrer dans la rame alors même que celle-ci est déjà bien pleine ! Qu’à cela ne tienne, il faut passer coûte que coûte

Ici en Thaïlande, j’ai redécouvert le métro. Certes, plus récent. Mais le comportement de la population contribue à en faire un lieu très agréable. Déjà, le prix : il diffère selon la distance parcourue. Et le prix au kilomètres reste plus que correct. Ensuite, les gens sont civilisés. Je n’ai pas peur d’employer ce mot en comparaison des Parisiens ! Regardez la photo jointe : une rame vient d’arriver, les gens descendent par le centre du quai, et les nouveaux voyageurs attendent, sagement et en rang, comme à l’école, de pouvoir monter ! Et si le métro est plein, et bien ils attendent le prochain. Et à l’approche d’une station, personne ne bouscule personne. Même aux heures de pointes !

Il y a une ligne de métro sous-terrain et deux lignes de trains aériens. Bien assez pour déjà pas mal bouger dans tout Bangkok et autour !

Thaïlande : avec un T comme Tolérance !

Ici en Thaïlande, on peut être comme on a envie d’être ! Personne ne dévisage personne, et c’est agréable. Vous voulez donner la main à votre ami en ville, et vous êtes deux hommes ou deux femmes ? Qu’importe. Faites donc ! De même, il vous arrivera souvent de croiser des « hommes-femmes », ou des « femmes-hommes », tout dépend comment vous l’interprétez. Il y a les « lady-boy » dans les bars, mais il y a aussi les hommes qui sont devenus femmes avec le temps. Et si l’on devine encore que ce sont des hommes, cela n’a aucune importance ici en Thaïlande. Tout le monde l’accepte tel qu’il est et personne ne dévisage ces gens. Et bien ça : c’est agréable !

Rajoutez à cela le sourire quasi permanent de cette population, et la gentillesse qui émane ici et là et hop, vous comprenez vous aussi pourquoi la Thaïlande s’appelle aussi le Pays du Sourire.

Je remercie mon ami Laurent de m’avoir donné envie de découvrir ce pays. Si vous aussi vous souhaitez découvrir la Thaïlande, je ne peux que vous recommander vivement son site dédié au Pays du Sourire : Expatriation-en-Thaïlande.com

Merci de partager cet article autour de vous, à l’aide des boutons ci-dessous, si vous l’avez apprécié. 

A bientôt pour la suite de mes aventures… (Abonnez-vous, à gauche, pour ne rien louper des articles)

Amicalement,

Doudou