Les « TAAF » Kézako ?

S’il est un endroit sur terre où il est merveilleux de se promener, c’est bien celui-là Non, cela n’a rien à voir avec le « taf » que l’on connait tous quotidiennementJe veux parler ici des TAAF : les Terres Australes et Antarctiques Françaises.

Les Terres Australes et Antarctiques Françaises sont un regroupement de 5 districts, tous situés dans la partie très « sud » du globe. Pour faire simple, vous prenez l’île de la Réunion, vous descendez en direction du sud jusqu’à la banquise. Surnommées donc familièrement « les TAAF », vous y croiserez successivement :

Répartition des 5 districts des TAAF

Répartition des 5 districts des TAAF

  • l’île d’Amsterdam, en direction de l’ouest ;
  • l’ile de Saint-Paul en direction de l’ouest ;
  • l’archipel de Crozet, en direction de l’est ;
  • l’archipel des Kerguelen, en direction de l’ouest ;
  • enfin, Terre Adélie, sur le continent antarctique, au pôle Sud.

Ces terres, isolées, au bout du monde, appartiennent à la France, et sont pourtant très peu connues. Découvertes entre 1552 et 1772, elles ont eu successivement différents noms et différentes vocations.

Pendant un temps, des chasseurs de baleines y avaient établi une base. Aujourd’hui, les seules missions qui y vivent sont des missions scientifiques, faisant notamment partie de l’institut polaire français Paul Émile Victor (IPEV).

Pourquoi aller dans les TAAF ?

L’île de Saint-Paul, elle, n’est pas habitée. Il s’agit d’une réserve naturelle de faune et de flore, en forme de cercle, dépassant de la surface de la mer. En réalité, il s’agit du haut du cratère d’un volcan.

Île de St-Paul, dans les TAAF

Île de St-Paul, dans les TAAF

Les îles de Crozet et Kerguelen, elles, abritent des missions scientifiques, aux seins desquelles on retrouve des ornithologues, des sismologues, des géologues et j’en passe… Ces terres sont de de véritables mines d’informations pour ces scientifiques et la communauté scientifique mondiale. Entre les animaux endémiques que l’on y croise et la végétation tout aussi marginale, il y a également aussi de choses à admirer et apprendre pour le visiteur rare, comme moi par exemple

The poisson of the TAAF : la légine

The poisson of the TAAF : la légine

Les TAAF : zone de pêche particulière

Aujourd’hui, cette zone du globe est aussi un endroit de pêche prisée par quelques bateaux autorisés seulement, puisque l’on y trouve de la légine. Vous ne connaissez pas ? Alors si j’ai un conseil à vous donner, c’est que si un jour vous en trouvez à la carte d’un restaurant, n’hésitez pas. Personnellement, je ne suis pas super branché poisson, mais là ! Un poisson aussi fin, avec une chair aussi bonne, qui se mange aussi bien cuisiné que cru en carpaccio Aucune hésitation. Sauf peut-être le prix, effectivement, qui, vu la zone de pêche et le peu de bateaux autorisés à le pêcher, est annoncé à un minimum d’environ 30 euros le kilo. Pour information, en France métropolitaine, seuls quelques restaurants en proposent, alors c’est vous dire En revanche, aux États-Unis, c’est un mets à la mode, ainsi qu’au Japon. Le caviar c’est bien parait-il ? Qu’importe, nous on a la légine !

Comment s’habiller pour visiter les TAAF ?

Si le climat sur Saint-Paul et Amsterdam peut facilement être frais, mais agréable d’un point de vue du ciel, il n’en est pas de même pour Crozet et Amsterdam. Les vents forts et froids y sont très fréquents et les pluies tout aussi habituelles. Le gris aurait bien tendance à être la couleur dominante du ciel. Cependant, et j’en ai fait l’expérience à plusieurs reprises, il existe des journées au climat exceptionnel. Pour exemple, lors de mon dernier passage à Crozet, je m’y promenais en t-shirt Soleil radieux, pas un seul nuage au-dessus de nos têtes, et pas une once de vent Honnêtement, et je le reconnais bien volontiers sans aucune moquerie, je me suis cru le temps d’une journée au pays de mon cœur, la Normandie, un soir d’été, sans vent, avec un climat plus qu’agréable. (Pour les mauvaises langues : oui il existe des journées radieuses en Normandie, et bien plus que vous ne le penseriez!)

 

Visiter les TAAF : mode d’emploi

Ces îles, méconnues, sont pourtant visitables, mais pour un nombre restreint de touristes. En effet, le « Marion Dufresne », bateau basé à la Réunion, est chargé :

Le Marion Dufresne

Le Marion Dufresne

  • du ravitaillement de ces îles ;
  • du transport de personnel pour faire les relèves des équipes sur place ;
  • de transporter quelques touristes qui s’y seraient invités.

 

C’est le seul mode de transport « touristique » que je connaisse à ce jour.

Je ne connais pas le prix exact ni les modalités, et si vous me le demandez, je me renseignerais. (Depuis je me suis renseigné : article complet disponible ici). Mais avant de vouloir vous embarquer pour ce voyage, vous devez avoir conscience qu’il ne s’agit pas d’une croisière pépère La mer y est clémente, parfois seulement, et devient très facilement forte et agitée. Le climat, s’il est radieux parfois, et quand même plus basé sur le froid austral : vents froids et forts, pluies courantes, tempête de neige qui peuvent s’inviter en quelques minutes à peine. Entre la mer et le climat, pour certains, il faudra s’accrocher.

 

Il est temps maintenant pour moi de vous raconter une journée sur l’île de La Possession, sur l’archipel de Crozet. Je vous y présenterai ce que j’y ai vu de mes propres yeux, et promis, ça vaut le détour

Merci de partager cet article autour de vous, à l’aide des boutons ci-dessous, si vous l’avez apprécié. 

A bientôt pour la suite de mes aventures dans les TAAF

Amicalement,

Doudou