Cari bichique

Recette péi : Cari bichique

On quitte un peu les plats sucrés pour se pencher cette fois sur un produit de la mer un peu particulier : les bichiques. Ce ne sont ni plus ni moins que des tout petits poissons, des alevins. Et ça se mange. Il suffit de savoir les cuisiner. Recette créole en direct de la Réunion : le carry bichique !

Bichique

Bichique

Les ingrédients du cari bichique

  • une marmite (en fonte de préférence)
  • 5-6 cuillères à soupe d’huile
  • 1 oignon
  • ½ tête d’ail
  • 2 cm de gingembre frais
  • 2 branches de thym bien garnies
  • 3 tomates
  • un peu combava râpé
  • 1Kg de bichiques
  • 1 à 2 piments « oiseau » verts

Recette maison du cari bichique

  1. Mettre l’huile dans une marmite. Une fois l’huile bien chaude, faire dorer l’oignon.
  2. Puis ajouter l’ail, le gingembre, les branches de thym, les tomates coupées en dés, et un peu de combava râpé (à doser selon vos goûts).
  3. Ajouter éventuellement à la préparation 1 à 2 piments « oiseau » vert coupés en fines lamelles afin de relever le goût et y apporter un côté piquant.
  4. Baisser le feu et cuire le tout 10 min à couvert.
  5. Rincer les bichiques dans une passoire sous l’eau et vérifier qu’il n’y ait pas de cailloux ou autres saletés
  6. Ajouter les bichiques égouttés dans la marmite. Mélanger bien la préparation, puis couvrir la marmite.
  7. Pendant la cuisson, secouer délicatement la marmite de façon circulaire pour mélanger les ingrédients, mais ne surtout pas remuer l’intérieur avec une cuillère (cela afin de ne pas écraser le poisson).

Laisser cuire environ 15min.

La cuisson est terminée lorsque le cari commence à se dessécher et le fond de la marmite à crouter légèrement.

Cari bichique_A table

Cari bichique_A table

Encore une fois, (que ne ferais-je pas sans elle), merci Chantal pour cette recette. Ce plat s’accompagne très bien de riz, il n’en devient alors que plus traditionnel que jamais !

Merci de partager cet article autour de vous, à l’aide des boutons ci-dessous, si vous l’avez apprécié. 

A bientôt pour la suite de mes aventures sur la Réunion et les alentours

Amicalement,

Doudou