Encore une expérience unique

Et voilà, nous sommes bel et bien dans le sud de l’océan indien, plus de doute. Plusieurs indices nous permettent d’en être sûrs, par exemple :

  • la température extérieure, avoisinant les 6 ou 7° ;
  • le ciel que l’on ne voit plus, car recouvert d’une couche de nuage gris impénétrable ;
  • notre garde rapprochée depuis quelques jours maintenant, constituée essentiellement d’albatros, pétrels, skuas Les oiseaux locaux.
  • le jet d’eau dans le robinet qui oscille de gauche à droite, comme par magie, pendant que nous, en même temps, tentons, parfois en vain, de trouver l’équilibre en nous penchant du côté opposé ;
  • la vue depuis mon lit ne reste pas figée plus de 2 secondes..
  • un coup je vois du gris, un coup je vois du bleu, parfois le blanc de l’écume des vagues ;
  • la vapeur qui s’échappe de nos corps, de façon nettement visible, en salle de sport chaque jour
  • La liste pourrait être longue

Il y a quelques jours nous avons atteint l’archipel de Crozet et nous nous y sommes arrêtés pour la journée. Un très bon accueil de la part de l’équipe présente sur place nous a permis, une fois de plus, de faire amis-amis avec les manchots royaux, présents par milliers, sur place. Encore une fois l’appareil photo a chauffé, et il me reste maintenant à trier les quelques 400 photos et vidéos réalisées. Nouveauté par rapport à mon dernier passage, ces hôtes nous ont offert un spectacle merveilleux. En effet, dès notre mouillage, ils se sont mis en tête de nous encercler et d’évoluer autour de nous toute la journée. Cette ronde improvisée nous a alors permis de les observer en surface et en plongée, en nageant, et constater quelque chose de connu : le manchot porte certes très bien son nom sur terre, mais une fois sous l’eau, rien à direSon nom pourrait devenir « fusée » ou « torpille », car vu la vitesse et les remous qu’ils laissent derrière eux, on a du mal à s’imaginer qu’il s’agit des mêmes animaux observés sur la plage. Un spectacle unique qui nous rappelle encore à quel point ce métier parfois exigeant nous permet également de voir des choses que peu de gens ont la chance et le privilège de connaitre ne serait-ce qu’une fois dans leur vie. Parmi les autres animaux présents dans l’archipel, et qu’il est facile d’observer sur la plage, je peux vous citer les éléphants de mer. Ah, ces bons éléphants Qu’il est bon de les observer et de laisser tomber par là même tous ses remords sur les quelques kilos en trop que nous avons ! Rien que pour cela, je les adore ces grosses bêtes !! Pour visiter la famille des volants, je pourrai vous présenter les pétrels, les skuas, et encore d’autres dont je n’ai pas encore le nom, je l’avoue Mais je vais enquêter, c’est promis. Car le dernier oiseau auquel je pense est un oiseau tout petit en taille, tout blanc, et d’une curiosité à la limite de l’insolence ! Laissez un gant par terre à vos pieds, et en moins de 30 secondes, il y en aura qui sera dessus à voir et toucher pour savoir ce que c’est La chose impressionnante sur cette plage est la curiosité naturelle qui anime ces animaux. Vivant en paix tout au long de l’année, ne connaissant pas le danger que peut représenter l’homme comme pour d’autres animaux, ils font tous preuve d’une curiosité naturelle pour venir à votre rencontre. Pas au point de se laisser caresser ni quoi que ce soit d’autre non plus, et de toute façon, cela est tout à fait exclu, ne serait-ce que pour préserver leur nature d’animal sauvage ! Mais, concrètement, en arrivant sur la plage, il vous suffit de vous accroupir pour vous mettre à leur hauteur, et les manchots viendront à moins d’un mètre de vous, pour vous observer de près, avec autant de curiosité que vous à leur égard. Cette journée, au cours de laquelle nous avons même pu partager un repas à terre avec l’équipe sur place, a été marquée par un temps exceptionnellement beau ! Même les habitants locaux s’en sont étonnés, et nous avons eu la chance d’avoir un soleil exceptionnel, accompagné d’un tout petit vent du nord (donc bon voire chaud). Pour vous dire, la promenade sur l’île s’est faite en t-shirt Alors qu’en Normandie il nous paraît tout à fait normal parfois de mettre un pull en plein été, et bien ici, si proche du pôle Sud, on se promène en t-shirt Ah je vous jure ! Mais je le répète, cette météo clémente reste exceptionnelle ! Et n’a duré que pour la journée. Voilà, que dire d’autres sur cet épisode marquant de notre mission, pas grand-chose Nous continuons ainsi notre périple. Je vous souhaite donc bonne continuation et vous dis à très bientôt. Amitiés. Doudou.