Oeil cyclone Bejisa

Baptiser un cyclone : comment ça marche ?

Dina (2002), Hyacinthe (1980), Firinga (1989), Bejisa (2014). Quel est le point commun avec tous ces noms ? Des dégâts considérables dûs aux cyclones éponymes qui sont passés tout (trop) proche de l’île de la Réunion

Mais au fait, comment son nommés ces perturbations tropicales ?

A chaque année sa liste de noms.

Chaque année, une liste de nom est établie et prédéfinie pour la saison cyclonique à venir.

Selon les zones concernés, ce sont différents organismes qui sont chargés de fournir des noms. Pour ce qui est de la zone sud de l’océan indien,  le choix des noms est partagé entre l’Afrique du Sud, les Seychelles, Maurice, Madagascar et bien sûr la Réunion.

Aujourd’hui, ce sont des noms tout autant masculin que féminin, et cela convient à tout le monde. Mais il n’en a pas toujours été de même

Oeil cyclone Bejisa

Oeil cyclone Bejisa

UN cyclone : UNE catastrophe

Dès le milieu des année 1900, les cyclones se sont vu attribuer des noms différents à chaque nouvel évènement, de façon à pouvoir les identifier facilement. Les premières années, les américains leur attribuait les noms de l’alphabet international 1 an, 2 an après, cela devenait lassant.

Les prénoms féminins firent alors leur apparition. Les scientifiques et météorologues chargés des baptêmes prenaient des noms de leur compagne par exemple. Et les noms étaient exclusivement féminin.

Dans les années 70, les mouvements féministes firent entendre leur colère. Il fut alors décidé de changer la donne. Le fait d’attribuer des noms exclusivement féminin pour ces catastrophes naturelles ne causant que dégâts matériels et parfois humains sur leur passage fut considéré, à juste titre selon moi, non équitable pour la gente féminine.

Depuis, les listes sont alors constituée de prénoms masculins et féminins.

Pour la saison, voici un tableau reprenant les prénoms retenus.

Liste noms cyclones saison 2013 2014

Liste noms cyclones saison 2013 2014

Quand est baptisé un cyclone ?

Bonne question ! Et pour cause, les cyclones ne sont pas baptisés ! Je m’explique.

Il est impossible, pour des raisons évidentes de nombre, de nommer tous les évènements météo qui se forment dans l’océan indien. Il a donc été décidé que les noms de baptème sont attribués à partir du moment où une tempête tropicale est observée.

Qu’est-ce qu’une tempête tropicale ?

Le stade de la simple dépression a été dépassé. Les vents soutenus ont atteint une vitesse de 63 Km/h minimum, et les nuages sont formés en cercle.

Merci de partager cet article autour de vous, à l’aide des boutons ci-dessous, si vous l’avez apprécié. 

A bientôt pour la suite de mes aventures sur la Réunion et les alentours

Amicalement,

Doudou