Piton de la Fournaise, Pano

Grimper au volcan du Piton de la Fournaise, c’est possible !

Aujourd’hui, escapade rando. Je vous parle dans cet article de l’ascension du Piton de la Fournaise, le volcan de la Réunion qui est toujours en activité. D’ailleurs en ce moment en vigilance particulière. Si la montée en soi ne présente pas de difficultés particulières, il faut tout de même un minimum de condition physique.

Le volcan actif de l’île de la Réunion

Le Piton de la Fournaise est un volcan actif, le seul de l’île, qui culmine à 2 632 mètres. Sa dernière « grosse éruption » date de 2007. Depuis, il y a bien eu quelques petits crachats de lave par-ci par-là, mais rien d’exceptionnel. Pourtant, depuis le 1er novembre 2014, il est en surveillance accrue. La sismicité tout autour du volcan a considérablement augmenté et l’activité magmatique ne ressemble pas, selon les spécialistes, au schéma d’une activité standard telle qu’on la connait depuis 2008. À l’heure qu’il est il est impossible de dire si le Piton de la Fournaise va nous offrir ou pas un nouvelle spectacle tel qu’en 2007. Il est donc toujours possible de s’y promener à la condition express de respecter certaines consignes de sécurité.

S’organiser pour monter au volcan

En tout premier lieu, la veille de votre ascension, regardez la météo prévue. Le volcan se situe dans la classe des moyennes montagnes. Le temps peut y changer très rapidement et du tout au tout. De même, si pluie et nuages sont prévus pour la journée complète, peut-être faudrait-il remettre à plus tard votre escapade. Ce serait dommage de se taper tout cette marche pour ne ramener aucune photo souvenir. Personne ne vous croirait en plus ! lol L’idéal, c’est d’avoir le temps que j’ai eu pour mon ascension : un temps normand pour la montée (pluie fine, rafraichissante, nuages.). Une fois arrivé en haut, le ciel s’est dégagé comme par magie. Dès lors je n’ai eu que soleil et et ciel bleu. La descente fut l’occasion de faire de jolies photos.

L’ascension en elle-même ne présente pas d’obstacles particuliers. Le chemin, balisé, si on le respecte, est accessible à tous.

Attention cependant : au bas mot, il vous faudra entre 4 et 5 heures de marche aller/retour pour un marcheur moyen qui prend des photos régulièrement. Rajouter à cela le dénivelé, la chaleur potentielle, le soleil qui cuit. vous comprenez rapidement qu’il faut un minimum de condition physique ! Encore que Lorsque je l’ai fait, j’ai été surpris de voir une personne au physique « peu sportif » en haut du cratère Dolomieu, le point culminant du volcan. Mais elle était ravie et fière, à juste titre, d’être parvenue à monter jusqu’au ici. En revanche, pour cette personne l’aller/retour à dû prendre au moins 7 heures, je pense. Et si elle peut effectivement être fière d’elle, je ne doute pas qu’elle ait aussi un mental d’acier pour l’avoir fait. Bravo !

Volcan, magnifique

Volcan, magnifique

Pour ce qui est de la composition du sac, qu’il fasse beau ou mauvais temps :

  • 2 bouteilles d’eau minimum par personne. Si ça parait lourd au début, vous serez bien content de les trouver tout au long du parcours ! ;
  • casquette, lunettes de soleil et crème solaire ;
  • un vêtement protège-pluie : le temps peut changer très vite mieux vaut prévoir ;
  • l’appareil photo, évidemment ;
  • un petit en-cas à faire dès que vous serez arrivés au cratère Dolomieu ;
  • un téléphone pour le cas où.

Les consignes de sécurité au volcan

Si l’enclos et l’ascension du volcan sont accessibles à tous, c’est grâce notamment à un sentier balisé ! Et il faut le respecter ! Comme pour le hors-piste des stations de ski, s’il vous arrivait malheur en dehors du sentier balisé :

  1. bien fait pour vous, on vous avait prévenu ;
  2. j’espère que vous n’êtes pas seul pour que quelqu’un puisse au moins passer l’alerte ;
  3. merci de déranger les services de secours pour votre imprudence !

Bien évidemment, cette randonnée ne doit pas se faire seule, et ce, pour 2 raisons principales :

  • en cas de problème votre accompagnant pourra vous aider ou passer une alerte ;
  • c’est bien plus sympa à plusieurs. Le temps passe plus vite et on s’amuse bien plus !
On passe au dessus des nuages pour accéder au sommet du cratère

On passe au dessus des nuages pour accéder au sommet du cratère

Prévoyez de partir de bonne heure, idéalement vers 6h30 ou 7h du matin. Eh oui, ça fait tôt, mais ainsi vous serez sur le retour à peu près à l’heure où le soleil chauffe le plus ! Pensez également à utiliser la crème solaire dans votre sac. La prendre c’est bien, l’utiliser c’est mieux ! L’environnement du volcan est réellement chaud et exposé au soleil, et le coup de soleil que vous pourriez prendre pourrait bien gâcher la suite de votre séjour, ce serait dommage.

Enfin, sachez que si le volcan du Piton de la Fournaise décidait de se réveiller le jour de votre ascension, tous les moyens existent pour évacuer rapidement les touristes aventurés sur ses flancs, donc pas d’inquiétude à avoir, la sécurité veille.

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter bonne ascension.

L’accès à l’ensemble de mes photos est ici-même

 

Merci de partager cet article autour de vous, à l’aide des boutons ci-dessous, si vous l’avez apprécié. 

A bientôt pour la suite de mes aventures… (Abonnez-vous, à gauche, pour ne rien louper des articles)

Amicalement,

Doudou